CIRCONSCRIPTION

circonscription

La circonscription

Sur les rives de la Loire et du Cher, la première circonscription
d’Indre-et-Loire englobe toute la ville de Tours, à l’exception de
quelques quartiers au nord.

Elle est le chef-lieu de la métropole Tours Val de Loire et du département. Avec ses- nombreux transports en commun, son université dynamique, ses nombreux commerces, les hôpitaux Clocheville et Bretonneau, l’indétrônable Place Plumereau et ses maisons à colombages, la guinguette du Pont Wilson… La première circonscription dispose de nombreux atouts, qui attirent aussi bien les Tourangeaux que les touristes.

35km2

35km2

sepSUPERFICIE
135 000 HABITANTS

135 000

sepHABITANTS
27 000 ETUDIANTS

27 000

sepETUDIANTS

Dossiers locaux

Défense / Lutte contre la pauvreté / Hydrogène / Jeux olympiques / Lutte contre les violences sexuelles / Aéroport / Mobilité ferroviaire / Santé …

Dossiers locaux

Tours : un lieu unique pour les femmes victimes de violences

Chaque année en France, 225 000 femmes sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles au sein de leur couple. Un chiffre accablant, derrière lequel se jouent des drames humains considérables avec trop souvent pour ces femmes l’impression de ne pas savoir vers qui se tourner, d’un manque d’accompagnement et d’un sentiment d’injustice.

C’est pour répondre à ce manque que Philippe a œuvré en faveur de la création, à Tours, d’un espace d’un nouveau genre à destination des femmes victimes de violences. Cet espace a été inauguré le 25 avril 2019 en présence des deux ministres Marlène Schiappa et Laurent Nunez.

Tours, futur centre de préparation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 ?

Si Paris a l’ambition et les moyens de faire des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 l’incarnation d’une France qui rayonne, Philippe est convaincu que Tours présente des atouts incontestables à même de servir de véritable centre de préparation, permettant ainsi l’accueil et la préparation d’une ou de plusieurs délégations d’athlètes en amont des épreuves.

Le dépôt des candidatures des villes et collectivités locales qui souhaitent obtenir le label « Terre de Jeux 2024 » est ouvert jusqu’au 31 octobre. Philippe en appelle à la mobilisation de tous les acteurs du territoire, afin qu’ensemble nous permettions à la Touraine d’assumer cette belle ambition qui portera les valeurs universelles du sport.

Lutte contre la pauvreté : l’État s’engage en Indre-et-Loire

Le Plan Pauvreté, c’est un investissement social inédit de 8 milliards d’euros pour faire plus pour ceux qui ont moins. En Indre-et-Loire, sa mise en oeuvre est expérimentée depuis janvier 2019 et a d’ores et déjà permis de financer les nouveaux locaux de la Banque Alimentaire, garantissant ainsi la poursuite de cet acte de solidarité indispensable, ici en Touraine.

Pendant des mois, Philippe a mené ce combat pour cette association qui chaque année, collecte et distribue plus de 1 000 tonnes de denrées alimentaires pour plus démunis. Référent du Plan Pauvreté auprès de la Ministre Christelle Dubos, Philippe mène un travail de fond pour assurer sa mise en oeuvre complète sur le territoire.

L’avenir de l’aéroport de Tours pérennisé

Jusqu’alors menacé en raison du transfert de l’école d’aviation de chasse d’ici 2021, l’avenir de l’aéroport de Tours et de son contrôle aérien est désormais garanti. Le Premier ministre a acté la création de postes de contrôleur aérien dédiés à l’aéroport pendant sa phase transitoire À son issue, Tours accueillera officiellement une tour de contrôle déportée, dite « Remote Tower », une première en France métropolitaine et une opportunité de plus pour rendre notre plate forme aéroportuaire attractive.

Le résultat d’un travail de longue haleine que Philippe a mené et porté aux côtés des acteurs du territoire.

Déserts médicaux : les députés de la région Centre-Val de Loire mobilisés

Le 15 mai 2019, après avoir alerté le Gouvernement sur l’impact de la désertification médicale dans notre région, Philippe et ses collègues étaient reçus par le cabinet du Premier ministre pour trouver des solutions.

Fruit de leur mobilisation, le Premier ministre a annoncé l’ouverture de 255 postes d’internes en médecine dès cette année, soit une hausse exceptionnelle de 20 %, la mise en oeuvre accélérée de la stratégie gouvernementale « Ma Santé 2022 » sur notre territoire et un plan régional de mise en oeuvre accélérée des actions visant à promouvoir l’exercice pluridisciplinaire et coordonné, à libérer du temps médical et à faciliter l’installation de jeunes médecins sur notre territoire.

Des actes déterminants, qui viennent favoriser l’accès aux soins des habitants de notre région et qui font de la lutte contre la désertification médicale un impératif de premier ordre.

La Touraine, territoire hydrogène ?

Longtemps perçue comme une solution énergétique futuriste de très long terme, l’hydrogène est aujourd’hui une alternative durable crédible et à portée de main des filières industrielles et des politiques d’innovation des territoires.

Vice-président du groupe d’étude sur l’hydrogène à l’Assemblée nationale, Philippe est convaincu de son potentiel en matière de transition écologique. Sur notre territoire, Il a également rejoint le groupe de travail rassemblant la Métropole, le Département et la Région, afin de donner corps à cette ambition, celle de faire de la Touraine une terre hydrogène d’excellence. Il s’agit de donner un coup d’accélérateur au déploiement, entre autres, de trains, bus, vélos ou encore bennes à hydrogène sur notre territoire.

Le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) Le Ripault pérennisé

Le CEA Le Ripault de Monts, ce sont plus de 500 salariés qui, en avril 2015 ont appris la fermeture du site à l’horizon 2019. Grâce à la loi de programmation militaire 2019 2025, l’activité du site peut désormais se poursuivre. C’était tout l’enjeu des multiples rencontres de Philippe avec le directeur des applications militaires et le cabinet du de la ministre des Armées, qui ont confirmé toute la place du site dans le développement du programme de dissuasion nucléaire français.

Nous pouvons nous féliciter de cette annonce, qui a été confirmée en acte en 2018 à l’issue du vote de la loi de programmation militaire, dont Philippe était le rapporteur pour la majorité à l’Assemblée nationale. Aujourd’hui, l’Etat investit plusieurs dizaines de millions d’euros dans l’activité du site, et ce, sur plusieurs années, pour adapter notre outil industriel. Cela concerne à la fois les bâtiments, les infrastructures et les procédés.

Plus qu’une excellente nouvelle, il s’agit là d’une première, puisqu’il n’y a pas eu autant d’investissement sur le site depuis des décennies.

La Direction de la Médecine des forces à Tours

Le 16 novembre dernier, aux côtés de la Ministre Geneviève Darrieussecq, nous inaugurions les nouveaux locaux de la Direction de la Médecine des forces, désormais à Tours.

Nous pouvons nous réjouir de cette installation, qu’avait confirmé la directrice centrale du Service de santé des armées à Philippe après qu’il l’ait interrogée lors de son audition devant la Commission de la Défense nationale et des forces armées en 2017.

Jalon majeur de la transformation de la médecine des forces au sein du Service de santé des armées, cette installation concerne près de 125 personnels civils et militaires, qui viennent de faire leur rentrée. À Tours désormais, la Médecine des forces assure le soutien opérationnel des unités et leur apporte la garantie d’une prise en charge sanitaire efficace et réactive.

Ville hôte des directions des ressources humaines des trois armées, Tours accueille donc cette médecine à la fois généraliste, d’urgence et de prévention, exercée tant en opérations extérieures que dans les structures permanentes et les centres médicaux. Une excellente réalisation pour notre territoire et pour notre base aérienne, qui confirme, s’il en était besoin, que Tours est une ville de garnison interarmées par excellence.

Pour un Institut d’études politiques à Tours

Depuis plusieurs mois, Philippe travaille avec un groupe de réflexion comprenant, entre autres, le président de l’Université de Tours, sur la création d’un Institut d’études politiques à Tours.

Nous sommes convaincus que Tours dispose de l’ambition universitaire et de toutes les qualités pour accueillir une antenne IEP attractive, propre à notre territoire. Les IEP ont toujours su diffuser un message de savoirs, d’excellence, d’innovation. Tours saura participer au rayonnement tant national qu’international de ces valeurs.

La réflexion poursuit sa marche.

Agir pour la ligne TGV Tours-Paris

Tourangeau depuis plus de 20 ans, Philippe a conscience des difficultés et, entre autres, des tarifs onéreux, auxquels sont confrontés les quelques 4 000 usagers réguliers de la ligne TGV Tours Paris.

Le 14 juin dernier, avec Fabienne Colboc et Philippe ont reçu deux représentants de l’association des usagers de cette ligne, qui ont pu leur expliciter leur combat et leurs priorités. Sensibles à leur combat et au quotidien de nombreux Tourangeaux, les députés d’Indre et Loire ont décidé de solliciter un rendez vous auprès d’Elizabeth Borne.

ILS SONT VENUS À TOURS

Nous avons eu le plaisir de les recevoir ici à Tours.